Un cabriolet venu de Belgique        

 En 1955, la carrosserie D'Ieteren assemble quelque 600 voitures, dont plus de 500 sont vendues sur le marché belge, multipliant ainsi par deux son chiffre de 1954. Cette année est mise à profit pour développer un nouveau projet, qui doit être l'attraction du Salon de Bruxelles 1956. Il s'agit d'un cabriolet 4 places dérivé de la berline Dyna, particulièrement élégant et bien fini, qui devrait être produit en série pour tous les marchés exclusivement dans les ateliers de la carrosserie D'Ieteren. Il remporte un franc succès au Salon, où sa commercialisation imminente est annoncée au prix de 124.900 FB soit 50 % plus cher que la berline.

 

Bien qu'une commande de 100 cabriolets (qui devaient être construits au rythme de deux par semaine) ait effectivement été passée en janvier 1956, quelques-uns seulement furent construits, la plupart prenant la direction de l'avenue d'Ivry. En effet, le projet semblait tellement intéressant aux yeux des responsables français qu'il fut en fait réétudié et repris intégralement dans le programme de la firme. Quand démarra la production en série, ce ne fut pas dans les ateliers d'Etterbeek, mais bien dans l'usine Panhard d'Orléans. Nous étions en mai 195